Une enquête d’Aldo Lombardi à Milan

Mis en avant

Arthur Belisle - Clara a disparuDans la brume de novembre, Clara, une fillette de huit ans des quartiers aisés de Milan, a disparu après son cours de dessin. L’inspecteur Aldo Lombardi est chargé de l’enquête qui devait relever de la simple routine : en effet, en 2050, tout objet manufacturé, même un simple sous-vêtement, est équipé d’une puce permettant de le localiser.
Qu’est-il donc arrivé à Clara pour que l’on ait à ce point perdu sa trace ? C’est ce que devront découvrir l’inspecteur et son stagiaire au cours de quatre jours d’une investigation haletante qui les entraînera dans tous les quartiers de Milan et jusque dans ses mystérieux sous-sols.

Ce roman est à télécharger chez Kobo ou à la Fnac.

Nin

En passant

« Si je n’avais pas créé mon propre monde, je serais probablement morte dans celui des autres. »

Anaïs Nin

Chateaubriand

En passant

Je reprendrais volontiers à mon compte cette citation de Chateaubriand :

« Je me suis rencontré entre deux siècles, comme au confluent de deux fleuves ; j’ai plongé dans leurs eaux troublées, m’éloignant à regret du vieux rivage où je suis né, nageant avec espérance vers une rive inconnue. »

Douleur

En passant

Taire sa douleur. Je ne veux pas qu’à mes malheurs s’ajoute celui de savoir que mes ennemis s’en réjouissent.

Jean-Michel Ribes, Mille et un morceaux

Zones grises

Bologne, Piazza Verdi, samedi 23 juin 2018.

Sous les étoiles, l’écrivain Guido Armellini parle… et parle bien. Il défend des causes qui semblent perdues, comme celle des migrants. Il défend aussi la culture et le livre. Il recommande à ses nombreux auditeurs d’écrire non seulement ce qui leur semble beau mais aussi d’exprimer leurs mauvaises pensées, d’explorer leurs zones grises.
Je me sens si bien ce soir-là qu’il ne me vient aucune pensée désagréable. Puis, après quelques semaines, quelques mois, les deux personnages que vous allez découvrir ont commencé à se quereller de plus en plus fort dans ma tête… Lire la suite

Langue neuve

En passant

Dans une langue neuve, on se refait à neuf. Quoi de mieux pour démarrer une nouvelle vie où l’on n’aurait encore vécu ni douleur ni chagrin d’amour ? En cultivant une langue étrangère dans laquelle on n’a ni chagrin ni mémoire, on peut enfin s’oublier.

Régine DetambelLes livres prennent soin de nous

Le hasard

En passant

Je ne crois pas au hasard. Il n’y a qu’une énergie qui court perpétuellement pour maintenir la vie. Et qui surgit à certains moments où on ne l’attend pas.

Mon père